PHOTO2BEE à la recherche des sens de l'art.

Ce n'est pas de la photo, mais c'est de l'art figuratif quand même.

 

Je me rends aussi souvent que je peux en Italie, pays où l'essence de l'art et la douceur de vivre s'unissent pour le plus grand plaisir du voyageur. Lors de ma dernière excursion, le charme se disputait à la surprise :

Regardez bien cet homme, ici en grande discussion avec une plasticienne russe. Il travaille dans un célèbre atelier de sculpture en Italie. Même si vous êtes pressé, sur l'autoroute A12 (E80), quittez le double ruban de bitume pour une petite pause inoubliable, à la sortie "Carrara". Et rendez-vous à l'atelier Nicoli.

Si vous parlez français, il y a de forte chance pour que votre guide soit Rafaello.
Que vous soyez peintre ou photographe,  c'est une chance (à ne surtout pas rater) de rencontrer un tel personnage. Entre autre, il est si fier d'avoir trouvé comment reproduire le grain d'une peau noire sur une statue... Imaginez, vous avez approché comme jamais, sur vos tirages, la sensualité d'une peau nue. Ne seriez-vous pas aussi empressé de montrer le résultat de vos recherches, de votre travail?

Sa main présente une œuvre encore inachevée. En Italie, c'est un cliché bien connu, les mains parlent autant que les lèvres, laissez vous bercer par son accent, oubliez un peu votre APN, et vivez l'instant présent...

Les traces rouges sont faites avec un  crayon de couleur, mais il vous expliquera bien mieux que moi  les astuces et la face cachée de son métier...

Un seul mot : Passionnant !

Ici, il nous guide vers sa dernière commande, une statue de Naomi Campbel qui représentera un  symbole, puisque depuis la nuit des temps, la femme symbolise les vertus de l'humanité (Désolé de ne pouvoir vous en présenter ici quelques clichés qui nécessiteraient une autorisation bien délicate à obtenir, toute reproduction étant est interdite ou soumise à des droits de publication). Pendant la visite, écoutez-le attentivement, il connaît aussi les « vertus » de Photoshop, je ne vous en dis pas plus...

Le flot de ses paroles vous soûlera aussi sûrement et délicieusement que les vins de Toscane, mais cette ivresse est pleine d'enseignement. Lorsque j'ai quitté Rafaello, en lui serrant les 2 mains pour le remarquable cours d'art figuratif qu'il m'a offert ce matin là, j'ai eu l'impression de sentir les 3000 ans d'histoire de la sculpture sur marbre.
Et, il m'avait fait oublié où j'avais garé ma voiture...

Si vous passez par Carrare en Italie, que vous rencontrez un homme qui parle avec ses mains, qui rit, qui a les yeux qui brillent quand il évoque sa fille, écrivez-moi, donnez-moi de ses nouvelles. Je saurais alors qu'il aura apporté sa bonne humeur  et « ses humanités » une fois de plus.

Écrire commentaire

Commentaires : 0