Pour quelles raisons faire du Noir et Blanc? (2ième)

Le N&B est massivement utilisé dans 2 domaines :
1- le nu : parce qu'il traduit avec une plus grande sensualité le grain de la peau.
2- la nuit : parce que la vision nocturne est plutôt monochrome, on a donc des sensations beaucoup plus proches de ce que peut rendre le N&B que la couleur.

Il ne faut pas y voir une provocation susceptible de bousculer  des tabous, il est possible de rester très « soft », en quelque sorte habiller les corps d'ombres et de lumières, et aussi exprimer des émotions dans un cadre qui occupe presque la moitié de notre vie quelque soit la latitude où l'on vit.   Si la lumière, captée par le photographe, attire l’œil aussi sûrement que les insectes la nuit, les ombres contiennent aussi un pouvoir subtil capable de nous charmer tout autant. Il serait réducteur de se cantonner à ces 2 domaines.

Je m'en tiendrai là néanmoins parce que les listes exhaustives m'ennuient...

Maintenant :
Si tu veux faire du noir et blanc à la prise de vue, faut t'acheter un Leica M9 Monochrom ! ;-)

   jeanba, sa galerie
Pour ne pas trahir sa pensée, je n'ai pas changé un iota du discours qu'il tenait récemment :

Trève de plaisanterie
Historiquement, le noir et blanc est un medium d'interprétation plus que la couleur car cette dernière a été développée de manière normalisée par l'industrie photo tandis que le noir et blanc a été inventé par des pionniers sans aucune normalisation dans un état d'esprit d'expérimentation et de démarche personnelle. Aujourd'hui encore, même si les films sont produits industriellement on a tout loisir de choisir la chimie de traitement pour obtenir le résultat qu'on veut, la norme n'est alors qu'indicative. Le travail créatif en photo, surtout en noir et blanc car c'est accessible au débutant, comprend aussi bien la prise de vue, que le développement du film puis le tirage avec toutes les techniques imaginables qui nous offrent une infinité de possibilités.

Il est donc normal qu'en numérique on conserve cet état d'esprit (*) et que le noir et blanc puisse bénéficier d'une démarche personnelle qui sublimera l'image.
Qui dit démarche personnelle dit que ça ne saurait être laissé à la seule discrétion des ingénieurs ayant conçu le programme interne de l'appareil soumis à un cahier des charges marketing(*), et ne saurait donc se contenter d'effets tout faits ou mal contrôlés depuis l'écran de l'appareil sans comparaison avec celui de nos ordis.

C'est pour cela qu'il faut d'une manière générale et particulièrement dans le but du noir et blanc, photographier en raw pour garder toute latitude de traitement dans de meilleures conditions sur son ordi personnel, et peaufiner son noir et blanc aux petits oignons comme on le faisait sous l'agrandisseur.

(*)souligné par moi.

Écrire commentaire

Commentaires : 0