Reflex killer fut le surnom du Sony A7, et pour le A9?

La rumeur prévoyait un A6, mais Sony entre dans la cours des grands : le prix voisine plutôt celui d'un MF (Fuji - Hasselblad) ou d'un Leica.  Capteur Plein Format (24x36) 24 mégapixels.

Alors s'agit-il d'un boitier "pro" ou amateur?

Pour moi, la question ne se pose pas en ces termes : Il s'agit juste de moyens financiers, et si par exemple, Leica n'avait dû compter que sur les pros, pour s'équiper d'un boitier sans AF ni visée "liveview" à un prix stratosphérique, il aurait fermé boutique depuis longtemps...

 

A la page "SELECTION" on trouve donc ces APN qui n'intéressent sans doute qu'un public réduit, mais ils doivent bien être rangés parmi des meilleurs produits.

 

Equipement du A9 :

Stabilisation 5 axes

EVF 3,67 Mpts grandissement x0,78

Ecran inclinable, Wifi, Vidéo 4K, microphone, HP, Timer...

Obturation électronique : 30 s à 1/32000 s  (ni bruit, ni vibration)  

Rafale : 20 im/s, sans le "noir" que provoque l'obturateur mécanique et/ou le miroir

AF Mixte avec 693 collimateurs couvrant 93% de l'image.

Raw 14 bits (quand on connait la qualité de leurs capteurs, on découvre ici la "modestie" du constructeur que d'autres feraient bien d'imiter, au lieu de proposer de soi-disant 16 bits quand 12 seraient largement suffisants).

 

Enfin le numérique devient totalement électronique avec le Sony Alpha9...

Fini la mécanique bruyante, lente, fragile... L'hybride prend définitivement le pas sur le reflex plus de 8 ans après son apparition sur le marché avec le Panasonic G1 à capteur 4/3, EVF et obturateur mécanique.

Certaines fonctions existaient déjà sur des boitiers à capteurs plus petit (Nikon J1, 1 pouce) puis progressivement sur les boitiers micro4/3. La puissance des processeurs et l'amélioration des algorithmes de calcul y sont sans doute pour beaucoup.

 

 

Pas de nouvelle page ce mois-ci, j'ai juste apporté quelques améliorations (faciliter la navigation par exemple).

Écrire commentaire

Commentaires : 0