Les automatismes :

Dans ce chapitre nous allons voir comment bien utiliser les automatismes.
En réalité, nous avons déjà vu comment en utiliser un : l'exposition

En mode A ou S, c'est l'APN qui calcule un des paramètres de prise de vue, quand on  choisit les 2 autres pour que l'exposition soit correcte. En mode P,  l'APN est programmé pour avoir un peu plus de souplesse dans les choix.

Passons donc à un 2ième automatisme : l'autofocus que je ne vous ai pas recommandé d'utiliser jusqu'à présent, pour la simple raison que ça ne fonctionne pas toujours comme prévu, mais parfois, ça peut devenir utile.


L'AUTOFOCUS :
Il existe plusieurs options (ou modes) d'autofocus.

1) Le mode AF-S :
Lorsque l'on appuie à mi-course sur le déclencheur, l'APN fait le point une fois, en principe sur une petite zone au centre de l'image. Il est possible parfois de modifier la taille de la zone et son emplacement, on verra à quoi ça sert plus loin (§5). C'est le mode le plus utilisé, quand on ne se sent pas capable de faire le point nous même, parce qu'il faut aller vite, c'est souvent le cas en sport, par exemple.
Note : si le cadrage ne convient pas, il est possible de le modifier, sans lâcher le déclencheur pour garder la MaP sur le sujet. Il sera alors net même s'il n'est pas au centre de l'image. On déclenche en appuyant à fond.


2) Le mode AF-C : (mode continue)
Il doit être utilisé lorsque le sujet visé, s'approche ou s'éloigne. Lorsqu'on appuie à mi-course sur le déclencheur, l'APN fait le point toujours au centre de l'image, mais continue en permanence à faire le point si le sujet (ou le photographe) s'éloigne ou s'approche(*). Ce mode a des limites si le déplacement est trop rapide ou aléatoire ça ne fonctionne plus très bien.


note : (*)vous seul êtes capable de le suivre s'il se déplace transversalement, et au-delà du cadre. Dans ce cas, si vous êtes assez loin du sujet, le mode AF-C n'est pas utile parce que la distance varie peu. En revanche, il peut être intéressant de déplacer la cible AF si on ne veut pas que le sujet soit au centre (option par défaut).


3) Le mode AF-S + MF :
L'APN fait le point de la même façon qu'en (1), mais vous pouvez le modifier en tournant la bague de MaP manuelle. Ce qui en principe provoque un agrandissement de l'image (comme un zoom instantané) pour faire un réglage fin. L'image revient à sa taille normale lorsqu'on lâche la bague. On peut alors modifier le cadre si nécessaire, en gardant le déclencheur à mi-course, puis déclencher en appuyant à fond.

4) Pour aller plus vite encore :
Avec un écran tactile, il est possible de choisir d'abord son cadrage, puis de choisir l'endroit où l'APN doit faire la MaP en le désignant d'une pression du doigt sur l'écran. Elle est pas belle la vie !

5) Déplacer le collimateur  :
- On peut utiliser cette option, lorsqu'on a pensé à la composition, et qu'on a décidé à l'avance que le sujet ne sera pas au centre de l'image.
- On peut l'utiliser aussi en position fixe parce que la MaP doit toujours être faite au même endroit, mais on doit recommencer plusieurs fois la prise de vue parce qu'on modifie ou déplace certains objets entrant dans la composition de l'image.




Il existe d'autres modes autofocus : ils sont à proscrire. Ils laissent beaucoup trop de liberté à l'APN, et généralement le résultat ne convient pas. De toute façon, il faut apprendre à s'en servir car la technique est un peu plus complexe. A partir d'un certain moment, ça n'a plus de sens. Une technologie doit apporter une aide au photographe sans qu'un apprentissage long et compliqué soit nécessaire, sinon il est préférable d'utiliser notre intelligence pour développer des stratégies efficaces qui mènent à la réussite.

Encore une fois, vous apprenez à maîtriser la technique, aucun robot ne fera mieux que vous.



A suivre : le mode rafale.