Vroum, Vroum... Chut!


Toute sorte de moteurs sont inclus dans un APN :

- pour l'autofocus

- pour régler l'ouverture

- pour zoomer

- pour stabiliser l'image

 

Je n'aborderai pas ceux qui sont nécessaires au fonctionnement du miroir du reflex à miroir mobile ni aux obturateurs électromécaniques. Il est grand temps que cette technologie antédiluvienne disparaisse. C'est avec joie, qu'on peut découvrir une timide percée sur le Panasonic G5 : l'obturateur focal est débrayable, on peut donc supposer qu'il sera possible à l'avenir de faire des APN dépourvu totalement de système mécanique.

 

Il n'est pas interdit de penser que, prochainement, au lieu d'un GPS qui nécessite un réseau pour fonctionner, il serait possible d'intégrer un gyroscope qui rendrait l'appareil plus autonome. La miniaturisation permet aujourd'hui d'équiper des modèles réduits d'avion ou d'hélicoptère, alors pourquoi pas un APN. J'ai toujours pensé que ce genre de gadget était complètement inutile pour la quasi totalité des photographes, mais lorsque l'impact sur le prix est négligeable, pourquoi pas ?

 

 

L'AUTOFOCUS :

C'est un système inclus dans le boîtier, qui commande le moteur de l'objectif qui permet donc la mise au point. La vitesse de réaction du moteur peut être très rapide, mais pas toujours tant que ça, en conséquence, penser qu'un systéme puisse être plus performant qu'un autre n'est plus d'actualité. Le problème de la performance est désormais plus lié à la luminosité ou à la taille de l'objectif.

 

Il devient bien plus essentiel de trouver le bon compromis sur ces 2 paramètres, parce que la commande de ces moteurs est un gouffre à énergie, il est donc important d'en tenir compte.

 

 

L'OUVERTURE DU DIAPHRAGME :

Avant tout autre chose, les paramètres essentiels en photographie sont :

le choix de la focale et le choix du diaphragme.

- le 1er établit l'angle de champ,

- le second commande la profondeur de champ.

Avant même de regarder dans le viseur, il faut avoir choisi la focale. Ensuite soit on observe la profondeur de champ dans le viseur, soit on l'estime par habitude. Il est donc en général logique d'utiliser la priorité à l'ouverture. Cette façon de procéder ne doit pas être systématique et ne convient pas dans tous les cas. Pour faire simple on dira que c'est 80-20. Il serait donc beaucoup plus simple d'avoir la commande manuelle du diaphragme sur l'objectif comme cela se faisait autrefois, et embrayer simplement la commande du diaphragme en mode priorité à la vitesse.

 

En tout état de cause cette commande électronique est indispensable.

 

Il existe au moins un APN (Fuji XT1) équipé de 3 molettes (Sensibilité, Vitesse et Correction d'expo) le 3ième paramètre d'expo (le diaphragme) est directement accessible sur les objectifs. C'est à mon avis le système le plus intelligent qui ait jamais été conçu. Je ne sais pas s'il est breveté, mais il pourrait être copier d'une façon ou d'une autre.

 

 

LE ZOOM :

Bien pratique en vidéo, le zoom électrique en photo est une absurdité. Les constructeurs se sont jetés à tout va sur ce système pour faire "High Tech" probablement : non seulement c'est inutile, mais c'est un nuisible gouffre à énergie lorsqu'il n'est pas débrayable.

 

 

LA STABILISATION :

Cette fonction n'est pas inutile, car même un photographe aguerri pourra améliorer ses performances.