Introduction :

Sur ces pages vous trouvez ma façon d'opérer, je ne dis pas "photographier" parce que ce terme sous entend une pratique éventuellement artistique qui est propre à chaque photographe. Ici le photographe est un opérateur (un technicien) qui choisi son matériel et la façon de s'en servir.

 

Un peu partout sur le site, ma façon de faire et mes choix sont en parti décrits :

- objectifs fixes (spécialisés dans un domaine précis),

- utilisation de 2 boitiers (pour éviter par exemple de changer trop souvent d'objectif),

- choix d'un matériel léger et peu encombrant (micro4/3).

En aucun cas, ces choix ne peuvent être considérés comme universels, les boitiers à capteur plus grand (plein format ou moyen format) ou au contraire très petit capteur ont des avantages que le capteur 4/3 n'a pas. On est juste dans un compromis qui n'offre pas toujours les même possibilités qu'un matériel spécialisé.

 

Les modèles Olympus Pen F et EM10, EM5, EM1 (version1 et Mark II) ont des similarités, les derniers modèles sont présentés ci-dessous par ordre de taille, du plus petit au plus grand.

              PEN F                             EM10 mark II                    EM5 mark II                          EM1 mark II

 

 

 

Première partie  :  Adopter un OMD

Les OMD présentent des particularités qu'on ne trouve pas dans les autres marques, ce guide vous évitera peut être de vous perdre. 

 

 

 

Deuxième partie :  Personnalisation d'un OMD

Vous n'y trouverez pas des instructions pour "personnaliser" votre APN, mais des conseils à caractères généraux qu'il est important d'arranger à votre sauce, et éventuellement quelques exemples précis qui servent seulement d'illustration.

Beaucoup d'APN peuvent être plus ou moins personnalisés.

Les OMD disposent d'un grand nombre de possibilités, ce qui perturbe quelque peu le photographe qui n'est pas préparé à cette diversité. Il est possible que certains pensent qu'il n'existe qu'un et un seul moyen d'arriver à réaliser certains clichés. Il existe probablement une méthode plus judicieuse ou plus pratique mais rarement une seule. Ne serait-ce que parce que nous n'avons pas les mêmes habitudes, ni les mêmes aptitudes physiques (je pense par exemple aux gauchers de l’œil ou de la main).

 

 

 

Troisième Partie : Préparation à la prise de vue

Comment je m'organise...

 

 

 

Quatrième partie :   Prise de vue

Peu importe le matériel utilisé, et pas question ici de faire appel aux béquilles technologiques dont les possibilités sont limitées, en revanche, vos capacités d'adaptation sont très grandes. Comme dans beaucoup d'autres disciplines, l'intelligence, l'astuce, la connaissance du sujet et du terrain amènent un photographe à faire toujours mieux.

J'aime pratiquer en terrain aventureux parce que ça peut devenir "physique", mais comme dans la pratique de nombreux sports, l'expérience est beaucoup plus efficace que la force physique ou une technologie sophistiquée.

 

 

Cinquième partie : La rue est à nous!