Les APN proposent quelques fonctionnalités bien pratiques pour progresser

à son rythme en prise de vue sans que cela devienne prise de tête.

 

On peut s'inspirer de ces conseils pour démarrer avec n'importe quel APN.

 

 

Utiliser le mode "ISO Auto"

-------------------------------------

 

En appuyant sur la touche "OK"  le grand écran de contrôle ci-contre s'affiche, sélectionner avec les flèches la sensibilité (ISO) qui s'affiche  en vert.

 

 

 

En appuyant une seconde fois sur "OK", c'est l'écran suivant qui s'affiche, avec les flèches "gauche/droite" sélectionner "AUTO" puis valider en appuyant sur "OK" et l'écran (ou le viseur) revient en mode visée.

Il est possible de limiter la sensibilité pour éviter le bruit qui apparait en haute sensibilité. Jusqu'à 1600 iso la quasi totalité des APN donnent de bons résultats.

Procédure : Dans le Menu "Engrenage" -> "E" -> "Règl. ISO auto" -> choisir la limite et valider par "OK".

 

 

 

 

Utiliser la Balance des Blanc en mode "auto"

   ------------------------------------------------------------------

 

Même procédure que précédemment : appuyer sur la touche "OK" pour afficher l'écran de contrôle.

Sélectionner la balance des blanc "WB".

 

 

 

En appuyant une deuxième fois sur "OK", l'écran ci-contre s'affiche. Sélectionner "AUTO" avec les flèches "gauche/droite" et appuyer OK pour valider.

 

 

 

 

 

          Utiliser la stabilisation

         --------------------------------------------

Dans toute discipline, devant la difficulté, le débutant est crispé et tremble. C'est donc un moyen de limiter le flou de bougé. Mais entrainez-vous à rester calme, stable, lorsque vous avez du temps, et tester votre stabilité, ça ne peut être que bénéfique par la suite (Quelques conseils ici).

 

Sélectionner le mode anti vibration symbolisé par un losange et appuyer sur OK pour valider

 

 

Les béquilles technologiques permettent d'être plus à l'aise dans des circonstances inhabituelles ou difficiles. Maintenant pour profiter pleinement des performances de votre APN, il va falloir quitter progressivement les modes "Scène", "Iauto" et quelques autres béquilles qui ne donnent jamais un résultat optimum.

 

 

 

Utiliser la MaP manuelle (ou semi-manuelle) :

La bonne MaP est rarement réalisée par l'AF parce qu'un robot ne sait pas ce que vous avez en tête.

A) Avec le mode AF+MF : l'AF réalise une première approche, il suffit de rectifier un peu à la main, si la MaP n'est pas celle prévue .

B) Utiliser l'écran tactile : L'APN déclenche dès que l'AF est terminé. C'est rapide et c'est vous qui choisissez le collimateur (zone ou la MaP est faite). Certains photographes utilisent cette technique même en regardant dans le viseur, c'est assez acrobatique mais faisable (je préfère quand même viser à l'écran dans ce cas).

 

 

 

Utiliser un objectif fixe et lumineux :

- Il sera d'autant plus universel que la focale sera proche de 25mm en M4/3 (35mm en APS-C, 50mm en PF) et qu'il sera lumineux. Ce sont les objectifs de meilleurs qualités (piqué, vignettage, luminosité...). Si vous avez quelques appréhensions, discuter avec un photographe à mobilité réduite... Vous relativiserez vos petits problèmes.

- Une focale plus courte peut s'avérer nécessaire dans des lieux exigus, et plus longue lorsque le sujet est inaccessibles, sauf exception, je recommande de les utiliser quand on est capable de trouver le bon point de vue avant même de regarder dans le viseur.

 

 

 

Utiliser le mode A :

Il permet de contrôler la PdC, c'est un paramètre important en photographie.

Ce n'est pas très utile si vous avec un objectif à faible ouverture ou si vous utiliser une focale très courte et que le sujet est un peu loin. On peut d'ailleurs constater dans le viseur qu'il n'y a pas plus beaucoup de changement.

Le bouton de test de profondeur de champ se situe à l'avant du boitier  près de la base de l'objectif ou doit être attribué à une touche s'il n'existe pas.

Dans la notice, il est appelé touche de prévisualisation.

 

 

 

Utiliser le mode S :

Il permet de contrôler le flou de mouvement du sujet. C'est important lorsqu'il faut :

- Figer des actions rapides. La vitesse utilisée est variable selon le sujet, un sportif ne va pas aussi vite qu'une formule 1, de plus, la distance du sujet et la focale utilisée impliquent une vitesse adaptée. Il est indispensable de faire quelques essais, on mémorise rapidement l'ordre grandeur des vitesses en fonction des situations.

- Laisser plus ou moins de flou de mouvement  d'un sujet pour voir la direction du déplacement

- Laisser plus ou moins de filé, lorsque c'est le photographe qui déplace son appareil (ou lui-même).

 

 

 

Utiliser la correction d'exposition :

Notamment, tant que vous enregistrez en Jpeg (en Raw on peut rattraper une petite erreur d'expo).

Dans un premier temps, il faut configurer le viseur en simulation de viseur optique (S-OVF). Il s’assombrit si on sous expose et s'éclaircit si on surexpose. Cela permet de juger soi-même de la meilleure exposition, notamment lorsque les écarts de luminosité sont trop importants, on peut  alors choisir quelles zones serons sous ou surexposées.

- En mode A ou S, la correction d'exposition se fait en tournant la molette avant (par défaut, mais on peut inverser le rôle des molettes avant et arrière).

- En mode M, le décalage avec l'exposition optimum est indiqué en bas et à droite de l'écran.

 Procédure pour passer en simulation de viseur optique : 

 Menu "engrenage" => Menu J => viseur électronique intégré => "ON" et "OK" pour confirmer.

 Petit test de contrôle :

- Passer en mode M et modifier l'expo avec l'ouverture, la vitesse ou la sensibilité, l'aspect de l'image change.

- Dans les autres modes une correction d'expo est visible dans le viseur, l'image s'assombrit ou s'éclaircit.

 

 

CONCLUSION :

Les conseils ci-dessus se rapportent à la photo dite courante (portrait, paysage, rue, sport...).

Pour des domaines spécialisés (macro, astro, reprographie...) il est nécessaire de bien connaître le sujet, il existe du matériel et des fonctionnalités sans lesquelles l'imagerie qu'on peut appeler scientifique est impossible. Compte tenu de la complexité de ses domaines, ça n'entre pas de la cadre de cet article.