LE STABILISATEUR

Cet accessoire est certainement indispensable, même pour un photographe aguerri, lorsqu'on déclenche dans des conditions difficiles,mais il est à proscrire dans des cas particuliers (filé, suivi) faute de perturber l'effet voulu.

1) Par le capteur : un moteur déplace le capteur pour compenser les mouvements involontaires du photographe.

2) Optique : c'est un groupe de lentilles qui est déplacer afin que l'image projetée par l'objectif sur le capteur reste fixe.

3) Numérique : des pixels suplémentaires sont utiliser pour compenser un déplacement de l'image détectée par le capteur.

 

En principe, il ne devrait pas y avoir de système plus performant qu'un autre. Cependant, le système (sur 5 axes) développé par Olympus (adopté sur certains modèles Sony ou Panasonic) devrait permettre une plus grande amplitude de correction.

 

Quelques rares boitiers sont équipés de la double stabilisation (capteur et optique) aux performances étonnantes.

 

 

Personnellement, j'ai toujours trouvé plus intéressant de solliciter ses capacités physiques et intellectuelles pour être toujours plus performant, et éviter, autant que faire ce peut, de compter sur l'utilisation de "béquilles technologiques".

Il ne faut pas le comprendre comme un principe élitiste, au contraire, et je profite au passage pour rendre hommage aux handicapés qui trouvent par eux-même des solutions à leur handicap en faisant fi de la condescendance de la société.